Tourain blanchi ou soupe à l’ail du Sud-Ouest

A HENRY IV , Fleurette avait dit : Ah ! Sire ! lui fit-elle remarquer, Qu’il vous prend bien de devenir roi, sans cela, on ne pourrait vous souffrir car vous puez comme charogne !

Il est vrai qu’il consommait beaucoup d’ail. Dès sa naissance, son grand père, Henri d’Albret, roi de Navarre, avait frotté sur ses lèvres de nouveau-né une gousse d’ail.

Plus tard, il avait été nourri comme les petits Béarnais de son âge : pain bis, laitages, fromage et …… soupe à l’ail à volonté ! Son plat préféré était l’omelette fourrée d’ail et son ordinaire était souvent composé d’une simple tranche de pain beurré piquée de gousses d’ail.

Si je suis vert galant, se plaisait-il à dire, je le dois à l’aigo boulido (soupe qu’il avait amenée du Béarn pour en faire une spécialité du Gévaudan).

Voici donc la recette du Tourain blanchi ou soupe à l’ail du Sud-Ouest, soupe traditionnelle  …

Pour 4 personnes, il vous faut globalement :

  • – 6 belles et grosses gousses d’ail rose de Lautrec
  • – 1 oignon
  • – 2 belles échalotes
  • – 1 kg de pommes de terre
  • – 2 l de bouillon de boeuf ou veau
  • – 4 oeufs (1 oeuf par personne)
  • – huile d’olive
  • – sel et poivre
  • – piment d’Espelette
  • – thym et laurier, persil plat
  • – Tranches de pain rassis pour en faire de croutons

Peler les gousses d’ail et les faire revenir dans l’huile à feu doux jusqu’à qu’elles blondissent. Privilégiez l’ail nouveau et les très très grosses gousses.
Éplucher un gros oignon, et deux belles échalotes et les ajouter à l’ail. Les faire suer sans les brunir.
Lier un beau bouquet de thym frais sans oublier de le rincer, et ajouter le !
Ajouter le kilo de pommes de terre taillé en cubes.
Saler , poivrer, ajouter le piment.
Mélanger et mouiller avec deux litres de bouillon.
Ajouter le laurier.
Rectifier l’assaisonnement.
Cuire en mijotant mi-couvert.
Après 30 minutes de cuisson lente, mixer (selon vos envies) finement (et, selon votre envie, ajouter 2,5 dl de crème liquide).

Filtrer (ou pas selon vos envies) et réserver.

Au dernier moment, remettre sur le feu, amener à bouillonner, et y pocher les oeufs (dans la soupe).

Couper le pain en tranches, les ailler et les passer à la poële dans un peu d’huile. Couper les tranches en croutons, disposer les croûtons dans une soupière et verser le potage au-dessus.
Y jeter le persil taillé en carré.

Faire trempette avec de la baguette croustillante beurrée généreusement !

Speak Your Mind

*