Bienvenue …

Ben voilà, on a décidé de mettre ici quelques moments de bonheur et toujours partagés avec nos chers amis ! Mais pas seulement …

Recettes bien de chez nous, entre le Liban, Toulouse, la Provence, en passant par l’Alsace vers la Pologne … Ben oui notre famille et ses branches multiples nous font voyager … au moins dans l’univers culinaire et …généalogique !

Ah, une précision, ne vous fiez pas aux images des recettes, elles ne sont là que pour illustrer l’ambiance, mais ne correspondent pas forcément au plat !

Si vous êtes un membre abonné de cet espace, vous devriez vous connecter pour voir vos contenus réservés & profiter de votre espace privé !

SI VOUS N’ÊTES PAS ENCORE MEMBRE, il n’est jamais trop tard : inscrivez-vous ici  ou par le lien à droite dans le panneau « SE CONNECTER » , « Inscription » ! Quand vous serez inscrit, vous recevrez les mises à jour, et surtout le signalement de la mise en ligne de nouveaux articles !


_____________________________________

 

Un petit rappel sur les origines des NOMS de notre généalogie !

« DAGOREAU »  : Nom porté dans la Sarthe (également 37, 53). Selon M.T. Morlet, il désigne le fils de Goreau (da Goreau = de Goreau). Reste à savoir le sens précis de ce dernier nom, surtout rencontré en Charente. Faut-il en faire un dérivé de la racine gor (= cochon) ? Faut-il, comme on le pensait autrefois, y voir un diminutif de Grégoire ? A noter aussi qu’en ancien français le mot gorel a eu le sens de joug, licou.

« COSTA », Coste, Costes : Désigne celui qui habite dans une côte, sur un coteau (latin costa). La forme Costa est soit catalane, soit portugaise, soit italienne. En France, Le nom Coste est surtout porté dans l’Ardèche, les Pyrénées-Orientales et l’Hérault. Quant aux Costes, ils sont nombreux dans le Rouergue.

« RIEDINGER » : Nom Porté en Allemagne et en Alsace, désigne sans doute celui qui est originaire de Rieding, localité de Bavière.Nom très présent en Alsace.

« DAOUDAL »: Nom Porté dans le Finistère (variante : Daouédal), le nom est formé sur « daou », qui signifie « deux ». Le second élément est apparemment « e tal » (= son front). Ce serait le surnom de celui qui a un large front. À noter cependant l’existence du nom de personne Detuuidhael, mentionné dans le cartulaire de Redon (nom d’un serf dans un acte de 866). »

« KULCZYCKI »: le nom d’origine est dérivé du nom ukrainien tel qu’écrit en cyrillique à droite. Les translittérations suivantes pourront notamment être acceptées : KOULCHITSKI, KOULTCHITSKI, KOULCHITSKY, KOULYTCHIZKY, KULCHITSKY, KULCHYTSKY, KULCZYCKI, KOLSCHITZKY. Kulczycki a aussi un mémorial  avec une statue à Vienne, et sa rue Kolschitzky  !

Un KULCZYCKI célèbre (traduction de wikipedia) Jerzy Franciszek Kulczycki (ukrainien:  Юрій-Франц Кульчицький ) (1640 – 19 Février, 1694), avec le blason SAS d’armes, était un membre polono-ukrainienne de la szlachta de foi orthodoxe, marchand, espion, diplomate et soldat, et considéré comme un héros par le peuple de Vienne pour ses actions à la bataille de Vienne en 1683.

Selon une légende populaire, il a ouvert le premier café de la ville, en utilisant des sacs de grain de café laissés par les Turcs ottomans qui s’enfuyaient.

Pendant la bataille de Vienne en 1683, il s’est porté volontaire pour quitter la ville assiégée et affamée et contacter le duc Charles de Lorraine (Charles V de Lorraine). Avec son fidèle serviteur, le Serbe Đorđe Mihajlovic, il a quitté la ville en tenue turque et traversé les lignes ennemies  ottomanes.

Charles V Léopold de Lorraine, appelé parfois le duc sans duché, né à Vienne le 3 avril 1643, mort à Wels (Autriche) le 18 avril 1690, fut duc de Lorraine et de Bar en titre de 1675 à 1690. Il était fils de Nicolas François, brièvement duc de Lorraine, et de Claude de Lorraine.

Après avoir contacté le duc, la paire a réussi à revenir à la ville et l’atteindre avec une promesse de soulagement imminente. En raison de cette information, le conseil municipal a décidé de ne pas se rendre aux forces turques de Kara Mustafa Pacha et poursuivre la lutte à la place.

Après l’arrivée des forces chrétiennes dirigé par le roi polonais Jean III Sobieski et Charles V de Lorraine, le 12 Septembre 1683, le siège de Vienne est cassé. Kulczycki a été considéré comme un héros par les habitants reconnaissants de Vienne.

Le conseil municipal lui remis une somme considérable d’argent tandis que la bourgeoisie lui donna une maison dans l’arrondissement de Leopoldstadt.

Le roi Jean III Sobieski offra à Kulczycki de grandes quantités de café qu’il aurait pris dans le camp de l’armée de Kara Mustafa, l’armée ottomane.

Kulczycki a ouvert un café à Vienne à proximité de la cathédrale Schlossergassl. Il a été nommé le Hof Zur Blauen Flasche («Maison sous la bouteille bleue»).

Kulczycki a contribué à populariser le café en Autriche et avec le temps son café est devenu un des endroits les plus populaires en ville.

Kulczycki a toujours servi le café avec un vêtement turc, ce qui a ajouté à la popularité de l’endroit. Une autre de ses innovations est de servir le café au lait, d’une manière qui était inconnue aux Turcs. Cela a été le 1er à servir cette boisson.

Probablement, on dit qu’il est aussi l’inventeur des croissants, des gâteaux en forme de « turque en demi-lune ».

 

Speak Your Mind

*